Logo de Ma-Coop, projet de supermarché participatif à La Rochelle. Auteur : Matthieu, de Happi Collectif

Supermarché participatif : le projet MA-COOP à La Rochelle

Un projet de supermarché participatif se construit à La Rochelle. MA-COOP cherche des coopérateurs pour la création du projet, qui n’en est qu’à ses débuts, et pour son futur supermarché.

Qu’est-ce qu’un supermarché participatif?

Le Park Slope Food Coop à Brooklyn (New-York), aux États-Unis, est à l’origine du concept. Cette première coopérative alimentaire fut fondée en 1973 et initia l’idée de base.

Le principe est de donner de son temps – 3 h toutes les 4 semaines à La Rochelle – pour le fonctionnement du supermarché et, en échange, pouvoir acheter des produits de qualité moins chers, sélectionnés par les membres eux-mêmes.

Il ne s’agit pas d’un établissement ouvert au public, chaque acheteur doit contribuer avec son temps pour que le concept fonctionne. Il doit aussi s’acquitter d’un « droit d’entrée » unique d’un montant qui n’est pas encore fixé, entre 50 et 100 euros, qui n’est à payer qu’une seule fois au début et qui se récupère lorsque l’on quitte le projet. Il est envisagé de pratiquer des réductions pour les personnes touchant les minima sociaux.

Le but n’est pas lucratif. Personne, à part les producteurs dont les marges ne sont pas négociées pour qu’ils vivent pleinement du fruit de leur travail, ne gagnera d’argent.

Il sert avant tout au fonctionnement du supermarché et aux éventuels, très rares, salariés. Mais il ne s’agit pas d’un endroit où trouver du travail. À titre d’exemple, la plus grande coopérative alimentaire du monde, à Brooklyn, compte 16 000 membres pour 75 salariés.

La majorité des décisions est prise sur la base de la démocratie participative : un collaborateur = une voix.

L’espace est à créer et il peut accueillir des ateliers, des conférences, des rencontres, un coin pour les enfants … Les supermarchés participatifs de France s’inspirent et peuvent être aidés par les membres de la première coopérative alimentaire en Europe, La Louve, à Paris. À La Rochelle, rien n’est encore défini, tout est à réfléchir.

Ma-Coop à La Rochelle

Créée en novembre 2018 par deux locaux, Karine et François, l’association « Les amis de ma-coop » a pour objectif d’apporter une alternative aux modèles de consommation existants.

L’idée est de créer « un lieu d’entraide, de solidarité, de mixité, une communauté partageant les mêmes valeurs (…) où l’humain serait au centre, basé sur une relation équitable garantissant des produits de qualité à des prix accessibles pour ses consommateurs et une juste rémunération des producteurs locaux » .

Le projet n’en est qu’à ses balbutiements et verra le jour dans un an au minimum. Il se construira par phases, d’abord avec un panier, puis une épicerie test et ensuite un supermarché si le nombre de collaborateurs est suffisant.

Pour son lancement, des financements collaboratifs sont prévus (crowdfunding) ainsi que des demandes de subventions municipales, départementales, régionales, nationales et européennes.

Pour sa création, il a besoin d’intelligence collective.

Des réunions ont déjà été organisées, lors desquelles les membres de l’association ont expliqué le fonctionnement de ce supermarché. Téléchargez le document PDF ci-dessous, pour découvrir l’avancement du projet (PDF). Vous pouvez toujours vous inscrire dans les différents groupes de travail, ou tout simplement en tant que futur collaborateur dans le supermarché.

Si vous souhaitez participer bénévolement à la construction du projet, voici les 7 groupes que pouvez rejoindre, sans être un professionnel. Sauf pour la coordination, les définitions sont copiées du document PDF de Ma-Coop :

  • La coordination : le fonctionnement est horizontal, Karine et François ne sont pas les « chefs », ils sont les initiateurs mais cherchent de nouveaux membres pour les accompagner. Ce groupe est chargé de déterminer le plan d’action et le calendrier des actions à mener et, de faire le lien entre les différents groupes, qui restitueront à la coordination ce qui a été fait.
  • L’aménagement : recherche de local, organisation et conformité des espaces, organisation de l’agencement, choix du matériel, maintenance.
  • La communication : définir la politique et la stratégie de communication, diffusion et démarchage, animation des réseaux.
  • L’informatique : créer des outils spécifiques, développement, gestion, maintenance de logiciels, formation aux supports.
  • Les achats : Prospection, sélection des fournisseurs en fonction des critères définis, sélection des produits, respect du cahier des charges.
  • Le juridique : définition des statuts, gestion juridique, assurances.
  • La gestion et la finance : définir et mettre en oeuvre la politique de financement pour le bon fonctionnement de l’entreprise.

Un site internet est en cours de construction, en attendant, voici la page Facebook, le document PDF mis à disposition par Ma-Coop, et le PDF sur l’avancement du projet, à télécharger ci-dessous.


Des réunions d’informations destinées aux non-adhérents se déroulent au Bathyscaphe, au 13 rue du cerf-volant à La Rochelle, le 25 septembre 2019, le 23 octobre et le 27 novembre, entre 18 h 30 et 21 h 30. Une réunion pour tous les adhérents a lieu le 28 septembre, de 14 h à 18 h, à l’Agora de Saint-Xandre.